Formation

A mûrir: un conseil aux candidats d’un examen de SSIAP 2 avec jury.

Il semble que lorsqu’un candidat communique de façon unilatérale, en répondant au questionnaire où en bénéficiant de l’écoute totale des examinateurs , les choses vont très bien.

Lorsque la situation de crise devient vivante, les échanges nombreux et stressants, les candidats échouent. La sensation du temps leur échappe; l’utilisation judicieuse des supports (d’excellents brouillons, par ailleurs!!!) leur fait défaut; la tentation de se réfugier dans le rôle d’agent (qu’ils sont) plutôt que d’endosser celui de (futur) responsable leur fait produire d’interminables explications « hors-sujet ». D’où échec partiel et donc « inaptitude ».

La solutions réside selon nous dans des règles simples et partagées dans le bon sens:

1) N’acceptez pas de rafales d’ informations , prenez la communication en main et exigez les éléments au fur et à mesure que vous les notez;

2) une question précise demande une réponse tout aussi précise;

3) vous avez préparé une note, utilisez-la;

4) les plans sont des documents de travail, faits aussi pour être enrichis de vos annotations et repères d’organisation. Ils nourrissent la préparation et l’exposé.

Ne subissez plus. Gérez.

Laisser un commentaire