Sécurité

Agent de sécurité : Une affaire de femmes ?

Photo agent de sécurité article femme

La place des femmes dans la sécurité privée

« Voyez ma collègue de la sécurité, Monsieur »

Il y a quarante ans, cette phrase aurait surpris. Depuis une quinzaine d’année, elle est banale. dans le privé comme dans le public, les agents ont accueillis les agentes.

Cette ouverture professionnelle n’est pas un cas isolé : au volant d’un camion dans les rues de Rouen, sous leur casque de sécurité au pied du Pont de Normandie, astronautes, ministre des armées, les femmes prennent la place qui leur revient.

En matière de sûreté événementielle, vos collègues les plus expérimentés ont vu les choses tourner depuis longtemps. Quelques illustrations leurs en viendront peut-être à l’esprit :

  • Les célébrités internationales de la culture et du show-business sont des deux sexes ;
  • Le public est des deux sexes ; y compris dans les enceintes sportives ;
  • La France compte des productrices de spectacles très influentes et respectées dans le monde ;
  • Depuis facilement vingt ans, les responsables de service d’ordre prennent leurs consignes auprès de préfètes ; directrices de Zénith, de Parc-Expo et autre Chargée de Sécurité universitaire ;
  • Les sociétés de sûreté privées elles-mêmes comptent de nombreuses cadres et actionnaires.
  • Des légions féminines injectées au fil du temps dans les Services d’Ordre via la palpation de sécurité.

Quelques sceptiques regrettent leur stature physique et voix peu adaptées. Des agents ne conçoivent pas qu’elles neutralisent «  à leur place » un individu dangereux. D’autres prennent pour double offense l’insulte grave faite à une collègue. Sans parler du regard et remarques dans le public..Exposées au même risque que nous tous :

Leur tenue vestimentaire, leur aspect physique ?: elles n’ont parfois RIEN à envier au collègue binôme ou encadrant…

Ont-elles des droits et devoirs différents ? La palpation leur réserve des exclusivités, Anthony et Pauline sont deux agents cyno. sachant travailler « seuls ».

Ont-elles la Force ? : toutes n’en sont pas démunies et les gestes autorisés au CQP APS sont les mêmes pour Mohamadou ou Corinne.

Ont-elles le Regard ? Naïma est autant observatrice que Corentin reste discret. Leurs témoignages convergent.

Sont-elles débutantes dans l’événementiel ? : Mélanie était jeune fille à ses débuts chez US ; elle sera bientôt Maman. Yolande débute en sûreté après une vie de technicienne du spectacle. Marie entends parler ses parents, personnes qualifiées en matière de « SO », depuis son enfance.

Agents et publics, sachez que la solidarité masculine n’exclue pas la compétence féminine. Elle ne répare pas une faiblesse du dispositif. Les professionnelles (de l’événementiel) ne sont pas une sous-classe d’agents. Demandez donc l’avis de celles qui vous entourent ou vous croisent.

« Voyez ma collègue de la sécurité, Monsieur »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur google
Google+
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire